Contenu

#Fiche Info N°15 : Arrêtons les violences

 

Victimes de violences ? Osez en parler peut tout changer.

 

« En 2018, elles étaient 121, en 2017, 130, et en 2016, 123.
Des chiffres effroyables traduisant un féminicide en France qui ne faiblit pas. »

Les chiffres en Lot-et-Garonne :
Les violences « intra-familiales » 
 

En 2018, en Lot-et-Garonne, 643 femmes ont été victimes de violences au sein même de leur famille, (sphère conjugale, familiale proche ou élargie). Un chiffre en augmentation puisqu’elles étaient 574 en 2017, et 484 en 2016.
Au 31 juillet 2019, 326 femmes ont déclarées des violences au sein de la famille. Parmi ces violences, 79 % d’entre elles concernent des femmes.*

Les violences au sein du couple

Les violences conjugales (prodiguées par un conjoint / pacsé, un concubin, un ex conjoint / pacsé, ou un ex-concubin) représentent 70 % des violences intra-familiales.
En 2018, on dénombre 489 femmes victimes de violences conjugales, soit plus de 40 par mois. En 2017, elles étaient 466, soit 38 par mois. Enfin, en 2016, elles étaient 393, soit 32 par mois.

Au 31 juillet 2019, 228 femmes ont signalées des violences au sein du couple. Elles sont encore majoritaires à subir ces violences puisque 88 % des violences conjugales sont perpétrées envers les femmes.*

*ces chiffres représentent la proportion de femmes ayant osé parler des violences subies. La peur est souvent un des obstacles majeurs dans leurs démarches.

Victime ou témoin de violences ? Les numéros à contacter :

> le 17 pour police secours (112 depuis l’étranger),

> le 15 pour les urgences médicales,

> le 115 pour l’hébergement d’urgence,

> le 119 pour l’enfance en danger.

> le 3919, le numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de violences et à leur entourage. Appel anonyme et gratuit, 7 jours sur 7, de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedi, dimanche et jour fériés. Attention, le 3919 n’est pas un numéro d’urgence.

• Les sites internet :

> www.femmes-violences47.fr : créé dans le but d’informer toutes victimes de violences sur les structures et les dispositifs d’aides existants et à leur disposition dans le département lot-et-garonnais.

> www.arretonslesviolences.gouv.fr : un site dédié aux violences sexistes et sexuelles, mis en place par le Gouvernement. En cas de danger, un bouton permet de quitter rapidement le site et un guide est proposé pour effacer les traces de son passage. Ce site est fait pour répondre à toutes les interrogations : quels sont les différents types de violences ? Quelles sont les associations près de chez moi ? Que dit la loi à ce sujet ?

• La plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes :

> www.signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr : disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. La plateforme n’oblige pas à déclarer son identité et facilite les démarches des victimes en assurant un accueil personnalisé et adapté. Elle permet une discussion interactive instantanée avec un policier ou un gendarme spécialisé dans la prise en charge des victimes de violences sexuelles ou sexistes.

• L’application mobile :

> APP-ELLES : gratuite et solidaire des femmes victimes de violences, l’appli permet d’alerter et de contacter rapidement ses ami-e-s, ses proches, les secours, les associations ou tout autre interlocuteur de son choix. App-Elles® est un outil complémentaire à l’appel aux services de secours et un point d’accès unique en direction de toutes les ressources d’aides et de recherche des solutions existantes.

Plus d’infos, rendez-vous sur :

www.arretonslesviolences.gouv.fr
Twitter : @arretonslesviolences