2017

Contenu

Sécurité routière : encore près de 300 infractions relevées ce week-end, dont 60 % pour des vitesses excessives !

 

Au cours du dernier week-end, les opérations de sécurité routière réalisées par les gendarmes et les policiers, sur l’ensemble du département ont encore donné lieu à de nombreuses infractions : 314 conducteurs ont été verbalisés pour non respect du code de la route, dont 190 pour des excès de vitesse et 24 pour une conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants. Ces infractions ont donné lieu à l’immobilisation de 32 véhicules.

 

Au regard de ce constat, le préfet a demandé aux forces de l’ordre de renforcer leur présence sur les routes du département, et de ne concéder aucune tolérance à des comportements dangereux mettant en péril la vie d’autres usagers de la route.

Rappel : depuis le 31 décembre 2016, onze catégories d’infractions routières sont verbalisables sans interception du conducteur

Jusqu’à présent quatre catégories d’infractions routières étaient constatables sans interception du conducteur en bord de route :

  • le non-respect des signalisations imposant l’arrêt des véhicules (feu rouge, stop…),
  • le non-respect des vitesses maximales autorisées,
  • le non-respect des distances de sécurité entre les véhicules,
  • l’usage de voies et chaussées réservées à certaines catégories de véhicules comme les bus ou les taxis.

Depuis le 31 décembre 2016, sept catégories d’infractions supplémentaires peuvent être constatées :

  • le défaut du port de la ceinture de sécurité,
  • l’usage du téléphone portable tenu en main,
  • la circulation, l’arrêt, et le stationnement sur les bandes d’arrêt d’urgence,
  • le chevauchement et le franchissement des lignes continues,
  • le non-respect des règles de dépassement,
  • le non-respect des « sas-vélos »,
  • le défaut de port du casque à deux-roues motorisé.
  • S’ajoutera à cette liste, d’ici au 31 décembre 2018, le délit de défaut d’assurance.}}}


L’objectif de ces mesures est de lutter efficacement contre des causes majeures d’insécurité routière, notamment en agglomération, et d’influencer durablement le comportement des usagers de la route en les incitant au respect strict des règles du code de la route, partout et tout le temps.

Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 245.5 ko - 25/01/2017)