2016

Contenu

L’accueil de réfugiés en Lot-et-Garonne passe par une concertation étroite avec les municipalités

 

L’information de l’arrivée d’« une quinzaine d’Irakiens célibataires issus de la jungle de Calais placés dans deux grands appartements de la résidence de La Gravette (…) dans les semaines à venir » est totalement erronée et relève de la rumeur. Aussi, le préfet s’étonne que la municipalité de Marmande ait pu relayer une telle information.

 

En effet, depuis plusieurs semaines, les services de l’Etat recherchent sur l’ensemble du département de Lot-et-Garonne, en lien avec plusieurs municipalités et opérateurs, des sites d’hébergement pour accueillir des familles de migrants en provenance de Calais et Dunkerque. C’est dans le cadre de cette démarche, purement exploratoire, que des contacts ont ainsi été pris avec la municipalité de Marmande afin d’étudier le potentiel d’hébergement de la municipalité et les différents dispositifs d’accompagnement social des populations accueillies.

A ce jour, ces familles ne sont pas encore identifiées, pas plus que leur nationalité. Aussi, l’information concernant l’arrivée de ces réfugiés à Marmande ne peut avoir été donnée par les services de l’Etat qui, à ce jour, ne disposent d’aucune information ni sur le profil des réfugiés, ni sur les dates d’arrivée.

Le préfet tient enfin à préciser que la réinstallation en Lot-et-Garonne de réfugiés a toujours été menée, très en amont de leur arrivée en concertation très étroite avec les municipalités concernées et que ce mode opératoire reste inchangé.

téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 140.3 ko - 02/08/2016)