2018

Contenu

Garorock édition 2018

 

Tous les acteurs ont été mobilisés pour la sécurité des festivaliers

 



Comme chaque année, le dispositif de sécurité et de prévention du Garorock a été largement renforcé par l’ensemble des acteurs de l’État et associatifs qui ont été mobilisés pour assurer la sécurité et permettre aux festivaliers de profiter dans les meilleures conditions de ces 4 journées festives sur le site de la Filhole à Marmande. Compte tenu du plan Vigipirate alerte attentat, les services de la préfecture, la ville de Marmande, le Service Départemental d’Incendie et de Secours, la gendarmerie et l’association organisatrice s’etaient réunis sous l’autorité du préfet depuis plusieurs mois pour préparer la mise en œuvre d’un dispositif adapté à l’accueil de quelque 100 000 festivaliers.

Ainsi, près de 795 personnes ont composé ce dispositif au quotidien, dont 473 chargées de la sécurité, 172 du secours à personne et 150 de la prévention.

Durant 4 jours, un poste de commandement opérationnel inter-services a été activé par le préfet. Ce PCO, composé des représentants des services de l’État, de la gendarmerie, des pompiers, de la police municipale, des organisateurs, mais aussi de la Croix-Rouge, a été chargé d’analyser très rapidement les situations dégradées et décider des interventions à engager.

Le dispositif de sécurité

  • Gendarmerie : 302 militaires mobilisés
  • Sécurisation périmètre festival et gare SNCF, pool police judiciaire, moyens spéciaux (cavaliers de la Garde Républicaine, équipes cynophiles, équipe nautique, pilotes de drone, hélicoptère, cellule prévention), 7 pelotons de gendarmerie mobile, escadron départemental de sécurité routière, PSIG).
  • Police municipale : 11 agents qui ont assuré la surveillance, l’accueil et gestion des parkings et des objets trouvés et un agent était présent au centre de supervision urbaine 24 h/24
  • Service de sécurité et gardiennage : Assuré par des sociétés de gardiennage pour les organisateurs, 160 personnes étaient présentes sur le site chaque jour

Le secours à personne

  • SDIS : 24 sapeurs-pompiers (dont 1 véhicule PC, 1 embarcation avec 3 sauveteurs H24, 1 engin incendie, le dispositif médical : 1 médecin et 3 infirmiers) ainsi que des sapeurs-pompiers disponibles dans les centres de secours limitrophes, prêts à intervenir
  • SAMU : 2 à 4 équipes médicales (4 médecins et 4 infirmiers)
  • Croix Rouge : 140 bénévoles (100 secouristes et 40 logisticiens) venus de toute la France ont assuré le fonctionnement de deux postes médicaux avancés.

La prévention

Le dispositif de prévention était composé de 150 personnes œuvrant sur l’ensemble du festival ainsi qu’à l’extérieur. De nombreux stands étaient situés à l’entrée du festival, au camping et sur le site des concerts. Des bénévoles itinérants sont allés à la rencontre des festivaliers pour délivrer des messages de prévention, et remettre de nombreux outils de prévention tels que des éthylotests, des préservatifs, des bouchons d’oreilles, des cendriers et poubelles de poches, etc..

  • La composition de ce dispositif de prévention a été le suivant : Association Monte Le Son, Cellule de prévention, d’écoute et de recrutement (gendarmerie), Conseil Départemental - Garorisk, Association Avenir Santé, OS L’association - Préjugix, ville de Marmande - Garoclope, association CEID (Comité d’Étude et d’Information sur la Drogue et les addictions), France Adot 47, Planning Familial 47 & 33

Annulation des concerts prévus le dimanche 1er juillet

Suite au placement du département de Lot-et-Garonne en vigilance orange pour des orages violents prévus le dimanche 1er juillet à partir de 20h, le sous-préfet de Marmande-Nérac, a pris, après avoir réuni le poste de commandement opérationnel inter-services du festival Garorock, la décision d’annuler les concerts du jour et à fait évacuer les 25.000 campeurs du festival.

Des navettes ont été mises à leur disposition pour rejoindre la gare de Marmande, ainsi que des gîtes pour ceux qui restaient sur place.



Retour en images sur ce festival :