Contenu

Fiche Info n°9 - Vigilance deux roues motorisées

 

Départs en vacances et longs trajets

 

Conducteurs en deux-roues motorisés Attention sur la route !

Conducteurs en deux-roues motorisés

soyez vigilants sur la route !

https://www.securite-routiere.gouv.fr/sites/default/files/styles/column/public/2019-01/telecharger-l-affiche-format-paysage_images_tabs.jpg?itok=1xwx-m-P

Entre 2015 et 2017, 757 accidents ont été enregistrés dans le département, impliquant 224 motos et cyclomoteurs, ayant fait 17 tués dans la catégorie deux roues-motorisés, soit 15% de tués. En 2018, le taux de mortalité passe à 16%.

En 2019, 18% des cas mortels d’accidents recensés sont les usagers en deux-roues. Pourtant ils ne représentent que 2% du trafic routier selon les chiffres officiels, mais sont concernés par 30% des accidents.

Dans le Lot-et-Garonne, dans 50% des accidents, l’usager est le seul en cause contre 38% au niveau national.

Le Lot-et-Garonne est donc un département où circuler en moto ou en cyclomoteur représente un risque plus élevé.

Accidentologie des deux-roues motorisés en Lot-et-Garonne entre 2014 et 2015  :

Cette carte illustre la forte concentration des accidents en zone urbaine et péri-urbaine, notamment sur les agglomérations d’Agen et Villeneuve-sur-Lot.

Le secteur Sud-ouest du département est relativement épargné.

Les accidents hors agglomérations se situent sur des axes départementaux de liaison tels que la RD 813 et la RD 911 mais aussi sur des axes moins fréquentés où les conditions de circulation nécessitent de la part du motocycliste une attention plus soutenue.

Dans une majorité d’accidents impliquant un motard et un tiers,

le conducteur du véhicule adverse déclare :

« Je n’ai pas vu la moto. »

Soyez visible !

Plus petite et souvent placée dans les angles morts, une moto est toujours moins visible qu’une voiture. Les autres usagers sont surpris de voir surgir une moto à un carrefour, entre les files ou dans un virage. Cette absence de détection est relevée dans près des deux tiers des accidents impliquant une voiture et un deux-roues motorisé.

  • Portez-en priorité du clair, du fluo, du visible … Même si les équipements de moto sont souvent proposés en noir, il existe des modèles de blousons clairs ou fluos. De la même manière pour les casques, n’hésitez pas à choisir un modèle qui se voit.

  • - *Si vos équipements ne sont pas munis de bandes réfléchissantes, n’hésitez pas à en rajouter et à utiliser des brassards réfléchissants.
  • Le port d’un le gilet de haute visibilité, appelé « gilet jaune », est obligatoire en cas d’urgence. Dès que le cyclomotoriste ou le motocycliste descend de son véhicule, il doit le revêtir, comme le font les automobilistes. Vous devez donc toujours en avoir un : dans l’emplacement de la boite à outils, dans votre top-case, saccoche ou dans une poche de votre blouson et le revêtir au plus vite en cas d’accident ou d’arrêt d’urgence.
  • N’oubliez pas votre passager. Afin d’être bien visible pas les autres conducteurs, il est important d’équiper son passager de bandes réfléchissantes ou d’un gilet jaune. En effet, en étant derrière vous, le passager peut rendre invisible vos propres éléments rétro-réfléchissants.

Votre deux-roues aussi doit être vu ! 

  • Les couleurs claires sont conseillées pour la moto. La couleur attire l’œil des autres usagers qui seront plus enclins à vous voir.
  • Autre aspect important : les feux. N’oubliez pas que vous devez avoir vos feux de croisement allumés de jour comme de nuit.
  • En plus du phare avant obligatoire, il est conseillé d’ajouter des feux de brouillard, bien utiles quand la visibilité diminue, notamment en raison de la météo.
  • Vérifiez que vos feux sont homologués (art. R313-1 et suivants) et assurez-vous régulièrement qu’ils sont propres et qu’ils fonctionnent correctement.
  • L’importance du clignotant

La panne d’un clignotant en deux-roues motorisé constitue un réel danger. La vérification de leur bon fonctionnement est donc à inclure donc dans son check-up quotidien. Il ne faut pas hésiter à prévenir tout usager d’un deux-roues motorisé qui serait dans cette situation de panne : ce serait tout autant agir pour sa sécurité que pour la vôtre, tout changement de direction étant générateur de danger sur la route.

Ayez la bonne attitude sur la route pour votre sécurité et celle des autres !
  • Circulez dans le tiers de voie qui vous procure le plus de visibilité et des marges de sécurité .
  • Il est indispensable d’établir un contact visuel avec les autres conducteurs. Sinon, présumez toujours qu’ils ne vous ont pas vu et, dans le doute, réduisez toujours votre vitesse.
  • Évitez de vous trouver dans les angles morts des autres véhicules.

Protégez-vous !

Pour limiter la gravité des blessures en cas de chute, les conducteurs de 2 roues doivent se doter du matériel approprié.

Le gilet airbag, un atout non négligeable

Disponible chez les revendeurs depuis une quinzaine d’années, l’airbag moto, qui équipe tous les motocyclistes de la gendarmerie, de la police et des douanes, connaît un succès grandissant. Cet équipement de protection individuelle (EPI), conçu pour absorber les chocs au niveau du thorax, de l’abdomen et de la colonne vertébrale peut s’avérer très efficace en cas de chute (glissade suite à perte de contrôle) ou de collision avec un autre véhicule.

Plus d’infos ? www.securite-routiere.gouv.fr