Contenu

Fiche Info N°5 - Moustique tigre « Aedes albopictus »

 

Mesures de lutte contre le Moustique tigre « Aedes albopictus »

Le moustique Aedes albopictus est un moustique originaire d’Asie du Sud-Est. Il connaît une expansion rapide de son aire géographique tant en France métropolitaine que dans le département de Lot-et-Garonne.

Le département de Lot-et-Garonne est classé depuis le 1er août 2012 au niveau 1 du plan national anti-dissémination de la dengue, du chikungunya et du zika. Il classe le risque en 6 niveaux (0 à 5).
Le plan départemental prévoit la mise en œuvre d’actions de communication auprès de la population, une surveillance entomologique et une surveillance épidémiologique entre le 1er mai et le 30 novembre de chaque année, période d’activité du moustique tigre en métropole.

Ce classement signifie que l’Aedes albopictus est implanté et actif. Ce moustique est invasif et il ne pourra plus être totalement éliminé.

La colonisation du département est importante (105 communes soit 78,3% de la population du Lot-et-Garonne).

Comment reconnaître un moustique tigre

Ce moustique se distingue par sa coloration, nettement marquée de contrastes noir et blanc ; et par sa capacité à piquer de jour et de nuit.

Taille : le moustique tigre mesure en moyenne 0.5cm
Abdomen : son abdomen est rayé noir et blanc
Pattes : elles sont également rayées noir et blanc
Ailes : elles sont généralement noires
Thorax : le moustique tigre possède une ligne blanche sur la partie haute du thorax
Diurne : le pic d’activité du moustique tigre s’effectue au lever du jour et au crépuscule
Vol : son vol est très lent, il est peu mobile ce qui le rend facile à écraser
Volume sonore : le vol du moustique tigre est silencieux
Piqûre : elle est plus douloureuse que celle du moustique commun et peut provoquer des boutons semblables à des cloques

En cas de piqûres

Rappelons qu’en général, la piqûre du moustique tigre est bénigne. Dans certains cas, elle peut provoquer des inflammations ou des réactions allergiques.
La piqûre du moustique tigre peut également transmettre des virus comme le chikungunya, la dengue ou le zika, mais il faut que ce moustique ait au préalable piqué une personne porteuse du virus.
Soyez vigilant si vous revenez d’une zone tropicale : consultez un médecin en cas de fièvre brutale ou modérée, de douleurs articulaires ou de courbatures et/ou d’éruptions cutanées.

Se protéger du moustique tigre

Le moustique tigre apprécie particulièrement l’environnement humain et colonise surtout les environnements urbains et péri-urbains. Dans ces environnements, le moustique tigre utilise toutes sortes de récipients et réservoirs artificiels d’eau (vases, pots, sous-pots, jouets d’enfants, bidons, gouttières, toits plats mal drainés,… ) pour y déposer ses larves. Il s’agit généralement de toutes petites réserves d’eau stagnante.

Pour vous protéger, la mesure la plus importante à prendre est d’éliminer de votre entourage toute source d’eau stagnante.
Privilégiez également le port de vêtements longs, amples et clairs (le moustique tigre et attiré par le noir).

Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant toute utilisation de produits anti moustique sur la peau, surtout en ce qui concerne les enfants et les femmes enceintes.


Il est important de bien comprendre qu’aucun traitement massif ne peut permettre d’éradiquer ce moustique de notre territoire. La France métropolitaine sera bientôt colonisée. Ce moustique vit au plus près des êtres humains, en zone urbanisée où les traitements massifs ne peuvent avoir raison de lui. Par ailleurs la multiplication des rares traitements autorisés peut conduire à une résistance du moustique. Les traitements sont donc réservés autour des cas suspects importés pour éviter toute propagation du virus pouvant conduire à une épidémie. Le seul moyen de lutte demeure la suppression des gîtes de ponte présents autour de nos habitations. Ces actions permettraient de réduire la population du moustique de 80%.



Des renseignements complémentaires sont disponibles sur les sites suivants :
www.signalement-moustique.fr  ;
www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/moustique-tigre-aedes-albopictus-et-lutte-anti-vectorielle.

Télécharger la Fiche Info N°5 (format pdf - 444.3 ko - 21/05/2019)