Contenu

Fiche Info N°3 - Le frelon asiatique

 

Mesures de lutte contre le Frelon asiatique « vespa velutina nigrithorax »

Le Frelon asiatique « vespa velutina nigrithorax » a été découvert en 2004 dans le Lot-et-Garonne.

Comment reconnaître un frelon asiatique

Le frelon asiatique à pattes jaunes est à dominante noire avec une large bande orange sur l’abdomen et un liseré jaune sur le premier segment. Sa tête, de face, est orange et les pattes sont jaunes aux extrémités. Il mesure entre 17 et 32 mm.


Vie de la colonie

Le frelon asiatique ne pourra pas être éradiqué du département à cause de son étendue géographique et de ses habitudes entomologiques. En effet, les femelles fondatrices sortent de leur refuge hivernal lorsque la température avoisine les 10 degrés. Elles cherchent alors un site pour fonder la colonie (le nid précédent étant abandonné). Elles construisent un nid primaire (gros comme une balle de golf) et pondent les œufs. Elles quittent régulièrement le nid pour nourrir les larves, les abeilles servent de nourriture.
Le volume du nid augmente et il a la taille d’un ballon de basket. L’automne marque la période de la reproduction des frelons (plusieurs centaines de femelles futures fondatrices et autant de mâles mais 93 % de ces femelles sont éliminées par différents facteurs biologiques) et correspond donc au moment où les usagers remarquent les nids.

La destruction des nids doit se faire le plus tôt possible dès le printemps et avant l’hibernation des femelles fondatrices.



Le frelon asiatique est peu agressif spontanément sauf s’il est dérangé, auquel cas, il peut attaquer en groupe de manière virulente.

Les piqûres, très douloureuses, causent généralement une simple réaction locale qui n’est pas dangereuse sauf en cas de localisation à certains endroits du corps comme les yeux ou la bouche et en cas de piqûres multiples. Son venin n’est pas particulièrement toxique, en revanche son aiguillon peut traverser les tissus épais et piquer en profondeur (1 cm).

De plus, l’hypersensibilité immédiate au venin d’hyménoptères (guêpes, abeilles, bourdons, frelons…) peut entraîner l’obstruction des voies aériennes supérieures et/ou de fortes réactions allergiques nécessitant une hospitalisation (1 piqûre suffit).

Que faire en cas de piqûres ?
• enlevez le dard avec une pince à épiler si toutefois il est resté dans la peau.
• en cas de piqûre à la main, enlever les bagues pour ne pas gêner la circulation du sang (gonflement) ;
• nettoyer à l’eau et au savon, puis désinfecter ;
• prenez un antidouleur ;
pour limiter le gonflement, passez un glaçon ou une poche de froid sur la zone piquée.
Une consultation en urgence n’est généralement pas nécessaire, sauf :
• en cas d’allergie ;
• en cas de piqûres multiples (plus d’une vingtaine chez l’adulte, 4 à 5 chez un enfant) ;
• en cas d’apparition de symptôme préoccupant (difficulté pour respirer ou avaler, gonflement de la langue, des lèvres, de la gorge ou des yeux (en attendant, sucez un glaçon, si vous en avez à disposition, pour faire diminuer l’œdème), étourdissements, malaise, perte de connaissance, nausées, vomissements, pâleur, éruption cutanée généralisée avec des démangeaisons, fièvre ou frissons).

Les risques liés à la santé publique sont les mêmes que pour les autres espèces de guêpes et frelons, mais il faut noter que l’exposition aux divers risques reste importante à cause de l’installation des frelons asiatiques en zone urbaine.

Actions de lutte dans le Département et en Nouvelle Aquitaine

Il est primordial de faire appel à des entreprises de désinsectisation spécialisées pour détruire le nid, d’une part en raison du manque d’accessibilité de certains nids (à plusieurs dizaines de mètres du sol) et d’autre part en raison de la dangerosité d’une attaque.


Actions des apiculteurs

• injection d’un insecticide dans le nid
• création de pièges sélectifs : pièges « bouteilles » pour un piégeage précoce de février-mars, pièges cage
• utilisation d’un système de protection « Stop-it », pour les ruchers avec un couloir sécurisé de sortie pour les abeilles.

Actions du conseil départemental du Lot-et-Garonne

Le Département s’est porté volontaire pour devenir territoire d’expérimentation dans la détection précoce des nids de frelons asiatiques. Dès le printemps, des essais de repérage de nids par caméra infrarouge montée sur drone seront donc menés sur plusieurs parcelles.


Téléchargez la Fiche Info N°3 (format pdf - 310.3 ko - 23/04/2019)