2021

Contenu

COVID-19 : Communiqué de presse

 

Garde des enfants des professionnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

 

MODALITÉ D’ACCUEIL DES ENFANTS DES PROFESSIONNELS INDISPENSABLES A LA GESTION DE LA CRISE SANITAIRE

A compter du 5 avril, l’accueil des élèves dans les établissements scolaires est suspendu. Afin de soutenir les professionnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire qui n’auraient pas de solution de garde pour leurs enfants,
l’Éducation nationale met en place un dispositif d’accueil spécifique pour la
semaine du 6 au 9 avril prochains.

Il concerne les enfants scolarisés à l’école maternelle, élémentaire et au
collège.

Sont concernés :

  • Tous les personnels des établissements de santé ;
  • Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes, orthophonistes, psychomotriciens, prestataires de santé à domicile ;
  • Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en chargedu contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers, personnels vétérinaires), ainsi que les préparateurs en pharmacie et les ambulanciers ;
  • Les personnels des sites de production de vaccin et intrants critiques ;
  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
  • - Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : travailleurs sociaux du secteur accueil-hébergement-insertion, EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
  • Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS),
  • les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
  • Les personnels de la protection judiciaire de la jeunesse,
  • Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice
  • pour assurer le service minimum d’accueil, les personnels des CROUS affectés à la restauration ;
  • Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, sapeurs-pompiers professionnels), les policiers municipaux, les surveillants de la pénitentiaire, les militaires engagés dans l’opération sentinelle, les douaniers.


Par ailleurs, il vous est rappelé, à toutes fins utiles, les modalités spécifiques d’accueil dans ces structures fixées par le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 modifié par le décret n° 2021-384 du 2 avril 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire :

Tous les accueils collectifs de mineurs, avec et sans hébergement, sont suspendus jusqu’au 25 avril 2021 inclus, exceptés :

  • les accueils avec hébergement bénéficiant aux mineurs pris en charge par l’aide sociale à l’enfance ou en situation de handicap ;
  • les accueils de loisirs périscolaires et extrascolaires bénéficiant aux enfants de moins de seize ans des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

Le protocole sanitaire applicable aux accueils collectifs de mineurs, en date du 12 février 2021 reste applicable aux accueils autorisés, de façon dérogatoire, à recevoir les mineurs.

Il précise que, pendant leurs activités, les enfants doivent respecter, autant que faire se peut, les mesures de protection : gestes barrières, port du masque pour les plus de 6 ans, limitation du brassage.

  • Le port d’un masque « grand public filtration supérieure à 90% » est désormais obligatoire dans les accueils collectifs de mineurs pour les mineurs de six ans et plus ainsi que pour les encadrants ; La règle de distanciation physique est désormais de deux mètres lorsqu’elle est matériellement possible et lorsque le port du masque n’est pas permanent.

Cet accueil débutera dès mardi 6 avril au matin.

Les parents concernés trouveront toutes les informations utiles sur le site de la Direction des services départementaux de l’éducation nationale du Lot-et-Garonne :

www.ac-bordeaux.fr/directon-des-services-departementaux-de-l-educatonnatonale-du-lot-et-garonne-121223

Pour bénéficier de cet accueil, les parents devront indiquer les raisons
de leur demande et joindre un justificatif attestant l’appartenance à une
catégorie prioritaire (carte professionnelle, attestation de l’employeur,…).

Ils devront également attester sur l’honneur :
• de l’absence de toute solution de garde ;
• que leur enfant n’est pas symptomatique.

En raison des délais contraints d’organisation, la restauration collective ne
sera pas forcement assurée dans toutes les écoles ce mardi 6 avril. Dans ces
conditions, les parents des enfants concernés veilleront à fournir à leur enfant
un panier repas ou les prendre en charge durant la pause méridienne.


S’agissant du protocole sanitaire applicable :

  • L’accueil se fera dans le respect du protocole sanitaire en vigueur
    disponible sur le site du ministère. Les groupes d’enfants sont limités à
    10 en école maternelle et à 15 en école élémentaire et au collège.
  • Le fonctionnement de la cantine est autorisé, sous réserve du strict
    respect de ce protocole sanitaire.
  • Une vigilance renforcée sera portée au respect des règles de
    distanciation, en particulier pendant les temps de restauration.
  • Pour les enfants ayant fait l’objet d’une mesure d’éviction depuis moins
    de 2 jours, un test devra être réalisé, dans un délai de 72 heures
    préalablement à l’accueil dès le mardi 6 avril. Les parents remettront une
    attestation sur l’honneur confirmant la réalisation de ce test, son résultat
    négatif et l’absence de symptômes chez leur enfant. A défaut, les enfants
    ne pourront être accueillis.
 
 

Documents associés :