2020

Contenu

Communiqué de presse : passage à l’heure d’hiver

 

A l’approche du passage à l’heure d’hiver prévu le week-end des 24 et 25 octobre prochain, la préfecture de Lot-et-Garonne appelle à la vigilance des usagers de la route, qu’ils soient piétons, cyclistes, utilisateurs de trottinettes ou conducteurs de véhicules à moteur.

Chaque année, le passage à l’heure d’hiver provoque un pic d’accidentalité avec une augmentation de près de 50% des accidents de piétons pour la seule tranche horaire 17h/ 19h. La baisse de luminosité entraîne un véritable problème de visibilité des piétons.

Le recul d’une heure a des conséquences importantes sur la période de luminosité : la nuit tombe alors plus tôt dans la journée, au moment de la sortie des classes ou des trajets professionnels de fin de journée. La mortalité routière des piétons atteint alors son maximum en automne / hiver : près de la moitié des piétons tués chaque année le sont sur les quatre mois d’octobre à janvier.

Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, ce surplus d’accidents serait « une conséquence du temps d’éclairage réduit, les piétons étant difficilement perçus par les autres usagers, alors qu’ils ont l’impression d’être vus. »

Il est impératif que les automobilistes redoublent de vigilance et que les usagers de la route dits vulnérables, piétons, cyclistes, utilisateurs de trottinettes, se rendent bien visibles.

La préfecture encourage ces usagers de la route à porter des vêtements clairs ou assortis de bandes réfléchissantes, à bien faire attention aux angles morts notamment de bus ou poids lourd, ou encore à bien indiquer leurs changements de direction.

Par ailleurs, la préfecture rappelle à chaque conducteur de véhicule qu’il est responsable de sa propre sécurité et redevable de celle des autres et qu’il a le devoir de respecter, en toutes circonstances, les usagers les plus vulnérables, particulièrement les piétons.

Opérations de visibilité à l’approche du changement d’heure

La préfecture de Lot-et-Garonne a participé, aux côtés des forces de police nationale et municipale, à des opérations de terrain autour de la visibilité des cyclistes et des piétons, aux abords des collèges de l’agglomération agenaise, du 12 au 16 octobre dernier.

60 élèves avaient alors été contrôlés par les policiers. 80 à 100 % des vélos des élèves étaient dépourvus d’équipement. La préfecture leur a remis un kit éclairage pour équiper leur vélo ; et la pose de ces éclairages a été contrôlée par la suite par la Police Municipale.

Une autre opération de sensibilisation aura lieu à la rentrée.

Par la suite, les contrôles seront assortis de verbalisation pour les contrevenants.

En effet, il convient de rappeler que le gilet rétro-réfléchissant est obligatoire la nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante quand on circule hors agglomération. 


Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 178.7 ko - 23/10/2020)