2020

Contenu

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : CHASSE EN PERIODE DE CONFINEMENT

 

La commission départementale de la chasse et de la faune sauvage de Lot et Garonne s’est réunie, le mardi 3 novembre, afin d’examiner, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, les conditions des dérogations au confinement en matière de régulation de la faune sauvage et de destruction d’espèces animales susceptibles d’occasionner des dégâts. Cette instance regroupe les représentants des intérêts cynégétiques, agricoles, forestiers et environnementaux.


Béatrice LAGARDE, préfète de Lot-et-Garonne, rappelle que lors de cette commission ont été examinées les modalités d’exercice de la chasse en période de confinement dans le but de préserver les cultures et les forêts des dégâts occasionnés par certaines espèces.


Il s’agit ainsi de préciser les activités réalisées dans l’intérêt général permettant d’autoriser les déplacements sur demande de l’autorité administrative, dans le respect du protocole sanitaire.


Lors de cette commission, a été exclusivement examinée la possibilité de chasser le grand gibier (sanglier et cervidés) ainsi que les espèces d’ores et déjà classées susceptibles d’occasionner des dégâts (ESOD) dont le pigeon ramier, à l’exclusion du petit gibier.


Comme cela a été rappelé par les services de l’État en commission, Madame la préfète précise qu’en l’état actuel aucun arrêté n’est signé et aucune autorisation n’est accordée.
Un arrêté ne sera en effet signé qu’après la phase de concertation en cours tant au niveau départemental que régional, mais également dans le respect des prescriptions gouvernementales.

Téléchargez le communiqué de presse (format pdf - 127.7 ko - 04/11/2020)